Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 18:08

Commémoration de l'anniversaire

des combats de Sidi-Brahim

 

sidi2

 

La bataille de Sidi-Brahim s'est déroulée du 23 au 26 septembre 1845 entre les troupes françaises et celles de l'émir Abd El Kader. Elle dura trois jours et trois nuits.

Les Français, commandés par le lieutenant-Colonel Montagnac, avaient engagé le 8e bataillon de chasseurs à pied et le deuxième escadron du 2e régiment de hussards contre les troupes de l'émir Abd El Kader.

La rencontre tourna mal pour les troupes françaises. Après un premier combat, les troupes françaises furent réduites de 450 à 82 chasseurs et hussards face à 10 000 Algériens. Acculés, les chasseurs de la compagnie de carabiniers se réfugièrent dans un marabout d'où ils repoussèrent tous les assauts.

Après plusieurs jours de siège, les hommes, sans eau, sans nourriture, à court de munitions, en furent réduits à couper leurs balles en morceaux pour continuer à tirer. L'émir Abd El Kader fit couper la tête du capitaine Dutertre, fait prisonnier et amené devant le marabout pour exiger la reddition des chasseurs. Malgré tout, Dutertre, eut le temps d'exhorter les survivants à se battre jusqu'à la mort. Lorsque l'émir vint demander au clairon français de sonner la retraite, celui-ci n'en fit rien et sonna la charge…

Les survivants, n'ayant plus de munitions, chargèrent à la baïonnette. Ils percèrent les lignes ennemies et, sur les 80 survivants, seize purent rejoindre les lignes françaises (cinq moururent quelques jours plus tard). Seuls onze chasseurs sortirent vivants de la bataille.

Fait de bravoure extrême, la bataille reste dans la mémoire des chasseurs à pied et donne son nom au 8e bataillon de chasseurs à pied, dit bataillon de Sidi-Brahim. Elle est inscrite sur le drapeau des chasseurs.

Les restes des soldats tués à Sidi-Brahim furent rassemblés à Djemmaa Ghazaouet dans le "Tombeau des Braves" puis déposés au musée des Chasseurs, au vieux fort de Vincennes en 1965.

C’est pourquoi, chaque année, le souvenir de la bataille de Sidi-Brahim est ainsi commémoré lors d’une émouvante cérémonie patriotique organisée dans la cour d’honneur du château.

Cette année, cette manifestation s’est déroulée ce samedi 17 septembre.

Elle a commencé en fin de matinée, square Jean-Jaurès, par les dépôts de gerbes au monument du combattant vincennois avec la participation du 27e bataillon de chasseurs alpins.

gerard-longuetPuis à 17 h a eu lieu, en présence de Gérard Longuet, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, et du général  de corps d'armée Nicolas De Lardemelle, Inspecteur de l'armée de Terre, la prise d’armes pour la passation du drapeau des chasseurs à pied du 27e au 7e bataillon de chasseurs alpins, avec l’évocation des combats de Sidi-Brahim. Une passation de drapeau marquée par la présence de multiples personnalités civiles et militaires dont Florence Crocheton, adjoint au maire de Saint-Mandé, représentant Patrick Beaudouin, député de Vincennes, Dominique Le Bideau, conseillère générale, 1er adjoint au maire, représentant Laurent Lafon, conseiller régional et maire de Vincennes, Didier Mireur, adjoint au maire, de nombreux porte-drapeau des associations d’anciens combattants et patriotiques dont le Comité de Vincennes/Fontenay-sous-Bois de la Société d'Entraide des Membres de la Légion d'Honneur que je représentais, sans oublier la délégation du 16e BCA, bataillon filleul de la Ville de Vincennes.


Sidi 1 

 

La manifestation a pris fin vers 18h30 avec l’aubade donnée par la fanfare du 27e bataillon de chasseurs alpins.

 

Docteur Jean-Claude Martin

Président du comité Vincennes/Fontenay-sous-Bois

de la Société d'Entraide des Membres de la Légion d'Honneur

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

La Société des Membres de la Légion d'Honneur est une association régie par la loi 1901, elle rassemble des membres de la Légion d'Honneur, c'est-à-dire des hommes et des femmes responsables, solidaires, ayant en commun un double souci :  

- Concourir au prestige de l'ordre national de la Légion d'Honneur partout où ils peuvent exercer leur action,  

- S'entraider mutuellement par une action de proximité permettant de déceler les adhérents se trouvant dans le besoin.

Présente sur tout le territoire national et à l'étranger, avec une structure territoriale en sections et comités, riche de 55 000 adhérents, la SMLH est devenue le corps vivant de la Légion d'Honneur.

Elle est la seule association regroupant des décorés de la Légion d'Honneur reconnue d'utilité publique.

Recherche

Composition du bureau

Président : Docteur Jean-Claude Martin

Vice-présidents : Philippe Fleury, Docteur Marie-France Jourdan et Robert Perron

Secrétaire : Gilles Pannetier

Secrétaire adjoint : Denise Paulin

Trésorier : Léo Jégard

Trésorier-adjoint : Monique Millot-Pernin

Articles Récents

Liens