Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 11:37
Philippe Massoni en 2001 lors de son départ de la préfecture de police de Paris

Philippe Massoni en 2001 lors de son départ de la préfecture de police de Paris

Disparition de Philippe Massoni

Le comité de Vincennes/Fontenay-sous-Bois de la Société des Membres de la Légion d’Honneur était présent avec son drapeau porté par M. Lépinay, le 18 février dernier en la Cathédrale Saint-Louis des Invalides pour les obsèques de Philippe Massoni.

Philippe Massoni, né le 13 janvier 1936 à Marseille, a consacré sa vie au service de l’État.

Il débuta sa carrière en 1962 comme Commissaire de police puis devint chargé de mission au cabinet des Premiers ministres Jacques Chirac et Raymond Barre et également Directeur central des renseignements généraux (DCRG) avant d’être nommé préfet.

Nommé préfet de police de Paris par Charles Pasqua en avril 1993, il resta à ce poste jusqu’à la fin de sa carrière en 2001.

Atteint par la limite d’âge, il devint Conseiller d’État avant de rejoindre en 2004 le Conseil Économique et Social.

A la suite de son décès survenu le 14 février à Paris, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a salué la mémoire de ce «grand serviteur de l’État», «d’une figure remarquable du corps préfectoral, de la Préfecture de police et du ministère de l’Intérieur».

Philippe Massoni était Commandeur de la Légion d’Honneur.

Partager cet article

Repost0
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 17:52
Hommage
Hommage

Jacques Archambault de Beaune nous a quittés…

Le Chef d’Escadron (R) Jacques Archambault de Beaune nous a quittés à l’âge de 83 ans. Né à Lille, le 21 mai 1932, il s’était engagé en juin 1950 pour une carrière militaire au 1er Régiment des Spahis Marocains à Tours, où il suit les pelotons d’élèves-gradés puis de sous-officier.

Promu maréchal des Logis chef en 1956, il est affecté ensuite au SDECE à Paris, au service technique de recherche en qualité d’analyste décrypteur, volontaire pour l’Algérie en 1958 où il occupe la fonction de chef de la cellule analyse-décryptement. Promu adjudant en 1961. A partir de 1963, il est orienté sur l’informatique et obtient après un stage au ministère des finances à Paris, un certificat d’aptitude aux fonctions d’analyste programmeur. Cette spécialité le poursuivra pendant toute sa carrière. Il quitte l’active en 1967.

En tant que civil il est engagé au service de documentation extérieure et du contre-espionnage (SDECE), au service Technique de Recherche (STR) en qualité d’analyste –programmeur. Après concours, il est promu expert-analyseur, qu’il exerce dans le domaine de la guerre électronique. En 1983, il est envoyé au Liban, en mission de guerre électronique.

A partir de 1985 et jusqu’en fin de carrière, il devient adjoint du chef du STR (Service Technique de Recherche), chargé du personnel et de l’administration de service (1000 personnes).

Indépendamment de ses nombreuses activités, il s’investit dans la réserve, notamment il suit les cours de perfectionnement des officiers de réserve de l’Arme Blindée Cavalerie, puis les activités du cours inter-armes (CIA) à l’école militaire de Paris.

Il est affecté au 44e Régiment d’Infanterie et promu en même temps Chef d’Escadron où il est admis dans l’honorariat.

De toutes ses activités il en avait été décoré de la Médaille Militaire, de la Croix de la Valeur Militaire, de la Croix du Combattant et du Titre de Reconnaissance de la Nation.

Il consacra beaucoup de son temps et de son énergie à faire vivre le mouvement associatif des anciens, notamment celles et ceux qui avaient connu l’Indochine, où il était le Président de l’Association des Anciens et Amis de l’Indochine et du Souvenir Indochinois (A.N.A.I. du Val-de-Marne).

Il fut décoré de la Légion d’Honneur en décembre 2008.

Une vie bien remplie, extériorisant toujours sa bonhommie. Nous le regretterons.

Ses obsèques ont eu lieu le mardi 17 février 2015 aux Invalides en l’église des soldats. La messe fut célébrée par le Père Rebotier, Recteur de la Cathédrale, en présence de Gilles Pannetier, adjoint au maire représentant le Maire de Vincennes, du Général Ract-Madoux, Gouverneur des Invalides, du Général Simon, dernier Président de l’ANAI, du Général Dubourdieu, représentant le colonel Kieffer, président de la SMLH du Val-de-Marne, de Gérard Lamoine, Directeur de l’ONACVG du Val-de-Marne, ainsi que de nombreux présidents d’associations patriotiques val-de-marnaises et vincennoises dont Robert Perron qui représentait le Docteur Jean-Claude Martin, de la SMLH du Comité de Vincennes/Fontenay-sous-Bois de la SMLH , le drapeau étant porté par M. Lepinay que nous remercions.

 

Hommage
Hommage

Partager cet article

Repost0
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 20:18
Hommage

Disparition de Lucien Lanier

C’est avec tristesse que nous venons d’apprendre la disparition de Lucien Lanier survenue à l’âge de 95 ans. Ses obsèques auront lieu vendredi 13 février à Paris.

Né le 16 octobre 1919, Lucien Lanier a œuvré pour la construction du Val-de-Marne en tant que Préfet, avant de devenir sénateur.

Nommé préfet du Val-de-Marne de 1968 à 1974, il devient préfet de la région Île-de-France de 1975 à 1981.

Elu conseiller général du Val-de-Marne de 1985 à 1992, il siège également au conseil régional de 1986 à 1988 puis de 1992 à 1998.

Lucien Lanier devient sénateur du Val-de-Marne en octobre 1988, en remplacement de Michel Giraud à la suite de l’élection de ce dernier au fauteuil de député. Au terme de son mandat, il ne se représentera pas en 2004.

Rappelons qu’en 1974, alors qu'il occupait le poste de directeur général de l'administration au ministère de l'Intérieur, Valéry Giscard d'Estaing avait fait appel à lui afin de diriger sa campagne pour l'élection présidentielle.

Lucien Lanier laisse le souvenir d'un homme à l'écoute, compétent, abordable et consensuel.

Il était Commandeur de la Légion d'honneur.

Partager cet article

Repost0
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 19:42
Vie locale
Vie locale

Assemblée générale du Comité

L’assemblée générale annuelle du comité de Vincennes/Fontenay-sous-Bois de la Société des Membres de la Légion d’Honneur, s’est tenue ce vendredi 6 février, dans la salle Paul-Rumeau de la Maison des associations de Vincennes, en présence de nombreuses personnalités (voir liste en fin d’article).

Le président a commencé par rendre hommage à ceux qui nous ont quittés et a demandé de marquer une minute de silence : Georges Le Corre, le général Louis Beaudonnet, le père Maurice Cordier, Serge Bouillon, Jean Germain et Simone Gascard.

Le Docteur Jean-Claude Martin, président du comité de Vincennes/Fontenay-sous-Bois de la Société des Membres de la Légion d’Honneur, qui est revenu sur les temps fort de l'année au travers du blog de la section Vincennes/Fontenay-sous-Bois (rappel : il est important de vous y inscrire pour suivre nos activités : http://lh-vincennes-fontenay.over-blog.fr).

Léo Jégard, trésorier, et Gilles Pannetier, secrétaire, ont ensuite présentés les rapports financier et moral de l’année écoulée, rapports qui ont été adoptés à l’unanimité.

L’occasion d’adresser tous nos remerciements à Denise Paulin, secrétaire-adjointe qui depuis son élection, il y’a tout juste un an, s’implique de plus en plus dans les activités du comité.

L’assemblée générale s’est poursuivie par la nomination d’un nouveau ice-président en remplacement de Marie-France Jourdan, qui pour des raisons personnelles quittera prochainement notre secteur.

Cette dernière est remplacée par Claudine Laguzet, seule candidate à ce poste, nommée à l’unanimité par un vote à mains levées.

Inspecteur général de l’Insee honoraire, Claudine Laguzet a eu une vie professionnelle entièrement consacrée à la statistique publique, tantôt à l’Insee même mais également à Eurostat, service statistique de l’Union Européenne, à Luxembourg, en tant que fonctionnaire national détaché.

Elle a été chargée de la sous-direction des statistiques des transports du service économique et statistique du ministère. Elle assurait également la présidence du groupe des experts statisticiens du Comité des suppléants de la conférence européenne des ministres des Transports (CEMT), où elle représentait la France.

Le président Jean-Claude Martin laissa ensuite la parole au président de Section départementale de la SMLH, le colonel Jean-Paul Kieffer, qui conclut cette assemblée générale.

La tradition de nos assemblées générales veut que nous invitions un conférencier. Cette année, le Comité a eu la plaisir d’accueillir le général Pierre Saint Macary, diplômé de l’Ecole de Saint-Cyr et diplômé de l’Ecole de Guerre. Officier du Génie, assurant en début de sa carrière le commandement de corps de troupe, ce dernier a terminé sa carrière à l’Etat major. Il a fait un DEA en Science de l’Information (étude de journalisme).

Il a publié plusieurs livres dont « Les Canonnières du Point du Jour » qu’il nous a exposé et nous a brillamment relaté la Commune de Paris, mouvement révolutionnaire qui fut mis en place à Pris entre le 18 mars et le 28 mai 1871, après la guerre de 1870-1871 contre les Prussiens et la défaite de Sedan.

Pour cette publication, lors du 3e Festival International du Livre militaire organisé par les Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan, il lui a été décerné le prix des Cadets 2012 pour son livre «Les Canonnières du Point du Jour».

Le général Pierre Saint Macary est par ailleurs administrateur et président de la Commission d’Entraide de la Saint Cyrienne et vice-président national de l’Union nationale des Combattants.

Il est officier de la Légion d’Honneur et décoré des Palmes Académiques.

A la suite de la conférence, le général Pierre Saint Macary nous a fait le plaisir de dédicacer son livre, remportant un franc succès auprès de nos légionnaires.

Cette assemblée générale s’est terminée autour du verre de l’amitié offert par le Comité.

Tous les participants se sont retrouvés au Club Foch pour un agréable déjeuner.

A noter…

Ont assisté à cette assemblée générale : Dominique Le Bideau, conseillère générale, première adjointe au maire, représentant Laurent Lafon, conseiller régional d’Ile-de-France et maire de Vincennes, Gilles Pannetier, adjoint au maire chargé des affaires patriotiques et Secrétaire de notre Comité SMLH, Céline Martin, Marc Walch, adjoints au maire, Didier Mireur, ancien maire adjoint aux affaires patriotiques, du colonel Jean-Paul Kieffer, président du comité départemental de la Société des Membres de la Légion d’Honneur du Val-de-Marne, de Philippe Fleury, Robert Perron, Marie-France Jourdan, vice-présidents, Leo Jegard et Monique Millot-Pernin, trésoriers, Alain Vuillemin, président départemental des Palmes Académiques, Monique Oliviéri, déléguée de la Fondation de la France Libre, Bernard Joudiou, président des Médaillés militaires, Jean-Michel Le Bideau, président du Souvenir Français, Christian Alcouffe, président de la FNACA, Max Rabeyrolles, vice-président honoraire du Comité Vincennes-Fontenay, Jacques Muret, Trésorier honoraire du Comité Vincennes-Fontenay, Guy Masson, président du Souvenir Français, porte drapeau de la Légion d’Honneur, et Jacques Lelièvre, porte drapeau de la Légion d’Honneur.

S’étaient excusés : Catherine Procaccia, sénateur du Val-de-Marne, Thierry Leleu, préfet du Val-de-Marne, Michel Mosimann, sous-préfet de Nogent-sur-Marne, Odile Séguret et Charlotte Libert, adjointes au maire, Clotilde Locqueville, conseillère municipale, Michel Mager, Jean-Claude Jacotot, André Pascual, Jacques Archambault de Beaune et Philippe Martin.

Vie locale
Vie locale
Vie locale
Vie locale
Vie locale
Vie locale

Partager cet article

Repost0
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 21:31

Assemblée de l’Amicale des ACPG-CATM

Ce samedi 31 janvier a lieu, comme chaque année, l’Amicale des ACPG-CATM et TOE qui accueille tous les combattants ayant participé à des conflits, sans distinction, ainsi que les veuves d’anciens combattants.

Malheureusement cette année leur président Roger Quentin (hospitalisé depuis l’année dernière), n’a pu remplir sa fonction. Remplacé par Robert Thomas, président départemental, ce ouvrit la séance en présence de Gilles Pannetier, adjoint au maire chargé de l’Administration municipale, des Ressources humaines, des nouvelles technologies et des Affaires patriotiques représentant Laurent Lafon, maire de Vincennes, et de plusieurs présidents d’association dont Michel Mager des Anciens marins, André Pascual des sous–officiers de réserve, Bernard Joudiou des Médaillés militaires, et du Docteur Jean-Claude Martin du Comité de Vincennes/Fontenay-sous-Bois de la Société des membres de la Légion d’Honneur.

Michel Winzemburg donna lecture du rapport moral ainsi que du rapport financier.

Après avoir rappelé que le comité de Vincennes fêtait son 68e anniversaire, le Président souligna que l’Amicale remerciait la mairie qui avait participé à l’achat d’un nouveau drapeau qui a pour marraine le sénateur Catherine Procaccia.

Gilles Pannetier conclut en soulignant la spécificité de l’association qui réussit à faire paraître quatre fois par an une revue « Contact » pour informer ses adhérents, rappelant qu’elle assure de nombreuses visites à domicile, expédie de nombreux colis aux soldats partis en OPEX….et que chaque année elle conduit un pèlerinage à Notre Dame de Lorette sur les collines de l’Artois dans le Pas de Calais pour se recueillir au cimetière national, sans oublier le loto annuel organisé en décembre pour entretenir l’amitié.

La réunion se termina par le pot de l’Amitié.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 21:09
Vie patriotique

Changement de président

à la tête de la 70e section de l’UNC

La 70e section de l'Union Nationale des Combattants s'est réunie en assemblée générale à la Maison du Combattant à Vincennes sous l’autorité de son président André Saint-Paul. Séance émouvante puisque la dernière pour ce dernier ! André Saint-Paul a en effet annoncé qu’il quittait Vincennes pour rejoindre Méru dans l'Oise, déménagement qui l’oblige à quitter sa fonction à la tête de la 70e section.

Une dernière fois, André Saint-Paul a rappelé que l'objectif prioritaire de l’UNC demeurait la défense des intérêts moraux, des aides sociales et matérielles des Anciens combattants de tous les conflits et guerres qui ont marqués et marquent encore notre histoire.

Une assemblée générale à laquelle a tenu assister Catherine Procaccia, sénateur du Val-de-Marne, conseillère générale de Vincennes-Ouest et Jean-Louis Duranel, président départemental de l’UNC.

Étaient également présents de nombreux présidents dont Olivier Zang, président du comité départemental de l'Ordre National du Mérite, Monique Olivieri, responsable départementale de la Fondation de la France Libre, Jean-Michel Lebideau, président du comité local du Souvenir Français, Robert Perron, président du comité des "Fils des Morts pour la France", Christian Alcouffe, président du comité de Vincennes/Saint-Mandé de la FNACA, André Pascual, président du comité de l'ASOR, Michel Mager, président du comité des Anciens Marins, Jean-Claude Martin, président du comité de Vincennes/Fontenay-sous-Bois de la Société des Membres de la Légion d'Honneur.

La réunion s’est poursuivie par le renouvellement complet du bureau de la 70e section de l'Union Nationale des Combattants. C’est Robert Maccou, ancien maire adjoint de Vincennes qui succède au président Saint-Paul avec Jean Lagarde au poste de secrétaire de la section.

Gilles Pannetier, maire adjoint de Vincennes chargé notamment des Affaires patriotiques conclut l’assemblée générale en rendant à son tour hommage au travail accompli toutes ces années par André Saint-Paul avant de convier les participants au verre de l’amitié.

Vie patriotique

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 11:32
Vie patriotique

Assemblée générale de la section Udiac 94

de Vincennes/Saint-Mandé

C’est dans les locaux de l’Hôtel de Ville que s’est tenue, ce vendredi 23 janvier l’assemblée générale ordinaire de la section de Vincennes/Saint-Mandé de l’Udiac 94 sous l’autorité du président Michel Campana en présence notamment de Gilles Pannetier, adjoint au maire de Vincennes chargé de l’Administration municipale, des Ressources humaines, des nouvelles technologies et des Affaires patriotiques, Stéphane Diakonoff, conseiller municipal de Vincennes chargé de mission pour les associations et affaires patriotiques, Michel Mougneau, président départemental de l’Udiac 94, Monique Olivieri, présidente de la Fondation de la France Libre, Jean-Michel Lebideau, président de la section de Vincennes du Souvenir Français, du Docteur Jean-Claude Martin, président du comité de Vincenes/Fontenay-sous-Bois de la Société des Membres de la Légion d'Honneur, accompagné de son vice-président Robert Perron.

Le président Michel Campana a rappelé l'importance de son action en faveur de ses adhérents auprès de l'ONAC pour l'obtention de titres, cartes, pensions et secours.

Cette assemblée ordinaire a également permis de rappeler la participation de la section Udiac 94 de Vincennes/Saint-Mandé à de nombreuses commémorations notamment le ravivage de la flamme sur la dalle sacrée de l'Arc de Triomphe que l’association parraine.

Le président Michel Campana organise parallèlement des conférences avec les écoles sur les thèmes du civisme et du devoir de mémoire.

Gilles Pannetier, adjoint au maire de Vincennes chargé de l’Administration municipale, des Ressources humaines, des nouvelles technologies et des Affaires patriotiques, clôtura la séance en exprimant son plaisir d'être ici pour la première fois, remplaçant son collègue Didier Mireur.

Un pot de l’Amitié fut servi à l'issue de l’assemblée générale.

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 14:18

Projet1 LH 2015

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 23:16

Assemblée générale de la FNACA et remise de décorations

 

FNACA3b

Samedi 15 novembre s’est déroulée dans les locaux de la Maison du combattant l’assemblée générale annuelle du comité de Vincennes/Saint-Mandé de la Fédération Nationale des Anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie, sous la présidence de Christian Alcouffe et en présence notamment de Catherine Procaccia, sénatrice du Val-de-Marne, conseillère générale de Vincennes-Ouest, de Stéphane Diakonoff, conseiller municipal chargé de mission pour les associations et affaires patriotiques et des représentants des associations patriotiques dont le Docteur Jean-Claude Martin, président du Comité de Vincennes/Fontenay-sous-Bois de la société des membres de la Légion d’Honneur.

 

FNACA5b

 

La réunion s’est poursuivie à la salle Robert-Louis à Vincennes pour une cérémonie de remise par Pierre Magnier, président du Comité départemental de la Fédération Nationale des Anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie, de la Croix du combattant AFN à plusieurs récipiendaires : Gérard Engel, Docteur Jean-Claude Martin, René Nivet et Marcel Zalcman. L’occasion de rappeler que l'intitulé de cette distinction parle de lui-même : il s'agit, pour la Nation, de reconnaître et d'honorer les personnes qui ont combattu pour elle.


Toutes nos félicitations à l’ensemble des décorés !

 

FNACA6 b

Partager cet article

Repost0
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 10:31

Georges Clémenceau, père de la victoire

et… collectionneur d'art asiatique

maison-de-georges-clemenceau-saint-vincent-sur-jard-1310526En cette année du centenaire de la Première guerre mondiale dont Georges Clémenceau fut un acteur essentiel, c’est à la découverte d’un Georges Clémenceau souvent mécon- nu que nous invite le musée Guimet : le collectionneur d'arts asiatiques !

Les plus beaux objets de sa collection personnelle sont en effet présentés au musée Guimet à Paris jusqu’au 16 juin 2014, dans l'exposition "Clémenceau, le Tigre et l'Asie", une exposition assez inédite sur Clémenceau par ce qu'elle ne parle pas de l'homme politique mais du collectionneur d'art.

Clémenceau était un homme considérable, le père de la Victoire de 14-18, l'anticolonialiste, le premier des dreyfusards et des antiracistes, on sait qu'il fut d'abord journaliste et directeurs de journaux : le «J'accuse» de Zola, a été publié sous sa direction dans L'Aurore. On connait aussi l'amitié de Clémenceau avec Rodin qui l'a sculpté et surtout avec Claude Monet, son ami de jeunesse et de vieillesse. C'est d'ailleurs grâce à Clémenceau que Les Nymphéas de Monet sont au musée de l'Orangerie à Paris.

Et c'est en partie grâce à lui que le musée Guimet existe, que le musée d'Ennery, avenue Foch, a vu le jour, ainsi que le département des antiquités orientales, au Louvre.

Georges Clémenceau l'anticlérical était passionné par le bouddhisme, pour "ce côté très sage, spirituel, reculé, explique la commissaire de l'exposition. Il voyait un chemin personnel, assez autonome, indépendant, qu'il pouvait suivre, sans véritable règle imposée tel qu'il pouvait le voir dans la religion catholique par exemple".

Surnommé le Tigre

0"J'ai cru voir un tigre", a dit son chef de cabinet au ministère de l'Intérieur après que Clémenceau eu bondit de fureur sur un préfet. Et c'est resté son surnom. Clémenceau était souvent caricaturé en félin féroce.

Ce qui l'intéressait par-dessus tout, c'était l'Asie. 7.000 objets d'art chinois, indien, japonais et coréen. Des bouddhas, des estampes, des masques, des meubles à encens, de la porcelaine et un ensemble de 2.500 kôgô, ces petites boites à encens utilisées lors de la cérémonie du thé. Au musée Guimet, la commissaire a choisi d'en mettre plein les yeux en exposant 500 d'un coup, posées sur de grandes vitrines lumineuses.

"Il collectionne les objets mais il veut aussi comprendre le contexte de la création de ces objets. Il se fait par exemple traduire des ouvrages sur la culture japonaise, l'éducation des enfants, l'école. Il veut vraiment comprendre comment vivent les gens".

Un amoureux de l'Asie

Et pour encore mieux comprendre comment vivent les peuples dont il collectionne les objets d'art, Clémenceau va voyager, aller à la rencontre de ces civilisations. En 1920, après son échec à l'élection présidentielle, il se retire de la vie politique et entreprend un voyage en Asie du sud et du sud-est.

Au musée Guimet, sont exposées de nombreuses photos qui montrent son pèlerinage dans les pays indiens. Guimet propose également les reconstitutions des lieux où Clémenceau a vécu. Son appartement parisien avenue Franklin, mais aussi sa maison à Saint-Vincent-sur-Jard, où il adorait jardiner. Il y pratiquait l'Ikebana, cet art japonais d'agencement des fleurs. Il y exposait sa collection de théières d'un grand raffinement, qui se trouve elle aussi au musée Guimet. 

C'est un portrait inédit que dresse l'exposition, «Clémenceaule tigre et l'Asie» au musée Guimet. Elle vient à point nommé en cette année commémorative du centenaire de la grande guerre. C'est d'ailleurs du musée d'Essen, en Allemagne, que provient le tableau des Nymphéas de Monet, exposé pour la première en France.

La paix des arts, en quelque sorte.

Partager cet article

Repost0

Présentation

La Société des Membres de la Légion d'Honneur est une association régie par la loi 1901, elle rassemble des membres de la Légion d'Honneur, c'est-à-dire des hommes et des femmes responsables, solidaires, ayant en commun un double souci :  

- Concourir au prestige de l'ordre national de la Légion d'Honneur partout où ils peuvent exercer leur action,  

- S'entraider mutuellement par une action de proximité permettant de déceler les adhérents se trouvant dans le besoin.

Présente sur tout le territoire national et à l'étranger, avec une structure territoriale en sections et comités, riche de 55 000 adhérents, la SMLH est devenue le corps vivant de la Légion d'Honneur.

Elle est la seule association regroupant des décorés de la Légion d'Honneur reconnue d'utilité publique.

Recherche

Composition du bureau

Président : Docteur Jean-Claude Martin

Vice-présidents : Philippe Fleury, Docteur Marie-France Jourdan et Robert Perron

Secrétaire : Gilles Pannetier

Secrétaire adjoint : Denise Paulin

Trésorier : Léo Jégard

Trésorier-adjoint : Monique Millot-Pernin

Articles Récents

Liens